économie circulaire développement durable

La globalisation

Depuis les années 1980, l'internationalisation s'est muée en mondialisation : investissements directs, rôle des multinationales, quasi-disparition des économies planifiées. L'Economie-Monde, avec la perméabilité des frontières à l'international, et une notion inventée par Fernand Braudel.
Les courants d'échanges sont désormais moins influencés par des facteurs géopolitiques que géoéconomiques et financiers. Ex: L’AMI (Accord Multilatéral d'Investissements) : Discussion a Paris depuis 1995 tenue dans le secret. Le directeur général de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), M. Renato Ruggiero, a décrit la nature de cet accord dans les termes suivants : " Nous écrivons la Constitution d'une économie mondiale unifiée. Il s’agit d’un réglèment enterrant définitivement les Etats et favorisant au maximum les investissements étrangers. Mais l’accord n’a pu être trouvé (discordes UE/EU).

 

 


L'interdépendance accrue des économies

- Forts déséquilibres des balances courantes qui créent des besoins de dépendances mutuels : à partir de 1984, fort déficit américain et forts excédents des pays de l’Opep, du Japon et de l’Europe.
- les mouvements de capitaux amplifient les interdépendances. Les pays en excédent investissent dans les pays industriels (Arabes sur les Champs-Elysées, Japonais qui rachètent des monuments, etc.).

 

 

 

 

Aspects internationaux

Le microcrédit

La Division Internationale du Travail

La Globalisation

Les firmes multinationales

Les organisations internationales


 

|Contact |Reproduction interdite : economie circulaire.com